2019


INSCRIPTION DE LA FORGE

Ce début d'année 2019 nous apprenons avec beaucoup d'enthousiasme la publication de l'Arrêté portant inscription au titre des monuments historiques de Ia forge d'Ans CUBJAC-AUVEZERE-VAL-D'ANS (Dordogne) en date du 21-12-2018. Compte tenu du travail qui nous attend, ce classement est très prometteur. 

Bravo à MMme GENEVOIX de l'avoir obtenu
« …. sont inscrits au titre des monuments historiques en totalité les éléments listés ci-après constitutifs de la forge d'Ans : 

… maison de maitre 

... moulerie 

… parc (incluant des vannes hydrauliques)

… hauts-fourneaux 

… ancienne centrale électrique..."

 

AG AUX EYZIES DE TAYAC 31 MARS 2019

Cette journée fut très particulière. 

D'abord car notre Président hospitalisé ne pouvait être présent et c'est donc le vice-président, aidé de la secrétaire qui ont animé la journée.

Ensuite nous sommes à une charnière stratégique de notre avenir. 

La FORGE d'ANS vient d'être classée et à ce titre un nouvel avenir sur ce site est à programmer.

Tour à tour, nous avons lors de la réunion pu faire le point traditionnel sur les activités de l'année passée et présenter les actions en cours et future.

Gilbert FAURIE a pu faire un point sur les activités du P.C.R (programme collectif de recherches) lancé entre nos principales associations symbolisant les deux principales routes menant de nos forges à l'arsenal de Rochefort mais permettant surtout d'effectuer des recherches archéologiques de terrain sur FORGENEUVE (Javerlhac) et FORGE D'ANS mais aussi des travaux expérimentaux (3F3M à ETOUARS)

Justement, concernant les fouilles à FORGE D'ANS Jeremmy BONNENFANT notre archéométallurgiste souhaiterait que le haut-fourneau soit sécurisé avant de commencer la fouille sédimentaire. Mais son action préalable d'observation d’archéologie du bâti nous permettra de mieux le connaître dans sa structure. Olivier GENEVOIX, le Propriétaire que nous remercions de mettre la forge à notre disposition pour notre travail et les visites, à d’ailleurs pris la parole pour nous rassurer sur ce point  et nous faire part de des démarches qu'il entreprend lui-aussi de son côté.

Comme vous pouvez le constater, cette journée était marquée par l'ouverture vers les autres associations et l'après-midi était d'ailleurs animée au P.I.P par CHRISTIAN CHEVILLOT, Président de l'ADRAHP, Dr de l'Université de Bordeaux III et 

Membre associé du CNRS (Rennes I) qui nous faisait une conférence sur le fer chez les gaulois...

Cette journée montrait parfaitement que nous sommes tous liés dans cette aventure archéologique et métallurgique qui dure depuis plus de 2000 ans...

 

Vie des associations - Hautefort Notre patrimoine

Depuis quelques temps, nos liens avec Hautefort Notre Patrimoine se sont particulièrement resserrés

Tout s'explique bien sure par la proximité géographique et surtout historique (Le créateur de la Forge d'Ans était François de HAUTEFORT D'Ajat). Cette année, nous avons noté avec joie la participation de pas moins de 12 membres de l'association qui sont venus nous rendre visite à notre AG des Eyzies (voir ci-dessus). 

C'est donc avec autant de plaisir que nous participions ce 27 avril à l'AG de H.NP. et qu nous buvions les paroles de notre ami, le Professeur Patrick VILLIERS, notre spécialiste de l'histoire de la marine, qui nous expliquait l'épopée de la nouvelle marine de Louis XIV et de l'évolution exceptionnelle de la carrière d'un des ses officiers, Gilles, Comte de la FLOTTE de HAUTEFORT,  frère de François.

 

LE PCR "Au Temps des Hauts-Fourneaux à la forge d'Ans

Malgré le temps pluvieux, l'équipe du Programme Collaboratif de Recherche sur nos hauts-fourneaux s'était réuni ce 17 mai 2018 à la forge pour faire le point sur l'avancée des dossiers archéologiques ; principalement pour LA FORGE D'ANS et LA FORGENEUVE ( de Javerlhac).

Remercions les propriétaires de la Forge d'Ans, M. et Mme Genevois, de nous avoir ouvert la forge à la visite pour débuter cet après-midi où nous avons pu constater avec plaisir que la roue et le système d'axe de l'usine hydroélectrique avaient étés débroussaillés (voir photos ci-dessous).

Nous avons ensuite pu continuer notre réunion au sec à la salle des fêtes mise à notre disposition par la municipalité que nous remercions.

 

GRANDE JOURNEE DE DECOUVERTES A AZERAT

Plus de 50 amis de la Route des canons s'étaient donnés rendez-vous ce 25 mai 2019 par un beau soleil

C'est d'abord Marie-Anne BARNY, herboriste et ethnobotaniste qui nous faisait découvrir les différentes plantes qui poussent autour du village, certaines très bonnes à manger, d'autres qui guérissent et aussi de véritables poisons à éviter...

"... Marie-Anne Barny est un mélange de baroudeuse aventurière et d’une fée sortie d’un pays imaginaire de légendes comme les aiment petits et grands. Mais qui est cette femme qui arpente les chemins de randonnées, les prairies et les sous-bois : la femme qui murmurait à l’oreille des arbres et des plantes ?..."

Après un bon repas à la salle des fêtes organisé comme d'habitude par notre Ami Gaston Grand, l'après-midi se passait autour du Château de RASTIGNAC dont la famille donna un certain nombre de Maîtres de forges au périgord comme à Vimont-Plazac, Firbeix ou Gaurenne. On connaît mal l'origine du château ce qui induit parfois une confusion avec la Maison Blanche alors que, d'après son Propriétaire qui est aussi Historien de l'art, son origine est plutôt à rechercher dans le style Palatin ou Toscan en Italie.

Dans les dépendances du château, l'artiste designer Michèle JARRY DES LOGES nous a chaleureusement accueilli pour nous faire visiter son exposition de bijoux et autres créations

"... Son talent a séduit les grands de la Haute couture : Christian LCROIX, Nina RICCI, Louis FERRAUD... Des compositions surprenantes et féeriques de pierres, minéraux..."

 

Visite de la FORGE D'ANS ET DE LA ROUTE DES CANONS Par les notaires retraités

Mardi 28 mai 2019, une quarantaine de personnes, dont 25 notaires retraités ayant exercé en Dordogne et gardé des liens d'amitié, ont été accueillis mardi 28 mai 2019, le matin dans la salle des fêtes de la BOISSIERE D'ANS, où une communication, leur a été donnée sur notre Association avec un panorama de l'activité des Anciennes Forges du Périgord, et plus particulièrement celle de ANS La présentation s'est poursuivie au pied des hauts-fourneaux et en contemplation de la Maison du Maître de Forge.

Ce fut pour la quasi-totalité de l'assistance une découverte - comme on peut s'en rendre compte régulièrement- de cette activité inédite et oubliée du temps des Hauts Fourneaux qui tinrent le haut du pavé notamment aux XVIII ème et XIX ème siècles.

Rendez-vous compte : de telles prouesses de production métallurgiques avec du charbon de bois, du minerai dont on ignore les gisements.sans oublier la fourniture du bois pour la construction des vaisseaux

Ces juristes ont eu droit à une évocation de "l'archéologie" du droit, en somme du droit comparé de cette époque par rapport à nos soucis environnementaux et à notre législation actuelle......

L'itinéraire traversant les 10 Communes de la ROUTE DES CANONS, fut interrompu à 12h30 par un repas traditionnel de cette sympathique compagnie au restaurant de FANLAC où un habitant non moins sympathique nous a fait les honneurs de son village, et de son histoire lointaine ou plus récente.

La Route s'est poursuivie, en un cortège de quelque 20 voitures, jusqu'à PEYZAC-LE MOUSTIER, en bordure de la VEZERE, à l'endroit présumé du peyrat où accostaient jadis les couraux qui transportaient les canons jusqu'à Libourne, voir Bordeaux.

Avec pour terminer un commentaire doublé dans la langue locale.

Toute ce périple s'est déroulé dans un écoute attentive, agrémenté de quelques anecdotes apparemment fort appréciées

Gageons que la plupart reviendra

 

Sortie du 3 juillet 2019

C'est par une belle journée ensoleillée que nous nous sommes retrouvés une trentaine d'amis de La Route des canons pour deux très belles visites en Périgord.

Le matin, nous avons commencé par le musée NAPOLEON de la Pommeraie à Cendrieux, accueillis par le descendant de la princesse Marie-Clotilde Napoléon, fille du prince Victor Napoléon qui s'y installa en 1949

Après avoir déjeuné à la Maurinie, nous visitions l'ancien établissement viticole voisin  de LARDIMALIE, son cuvier et ses chais

 

Un "homme de fer africain" en Périgord

C'est avec le plus grand intérêt que ces derniers jours de juillet 2019 nous avons accueilli Souleymane KANE, un franco sénégalais né à Albertville le jour de l'inauguration des jeux olympiques. 

Un homme qui est donc, on peut le dire, un compétiteur né pour faire le bien. 

Il veut gagner un challenge humain extraordinaire : Faire revire l'industrie du fer en Afrique.

Son projet : Construire un haut-fourneau école à la frontière Sénégal, Mali, Guinée

Nous l'avions rencontré à Dommartin-Le-Franc l'année dernière et son projet me paraissait tout à fait réaliste. 

Aussi, je lui proposais de venir en Périgord rencontrer les participants au PCR et travailler sur le haut-fourneau expérimental d'Etouars pour le festival de la 3F3M 2019, ce qu'il fit avec beaucoup d'entrain et de technicité, s'intégrant parfaitement à l'équipe, et bravant la fuite de fonte au bord de la dame...

Mais avant cela, il nous présentait samedi lors de sa conférence, suivie par plus de 35 personnes, une brève histoire de la métallurgie africaine et les détails de son projet, tant du point de vue technique, qu'humain et écologique ainsi que son matériel d'ingénieur (formation arts et métiers, s'il vous plait)  comme une torche à hydrogène et un analyseur de qualité du minerais qu'il a réalisé lui-même.

Sa visite en Périgord s'entendait aussi par la découverte de nos hauts-fourneaux historiques, c'est ainsi que je l'accompagnais, avec son amie photographe, à Forgeneuve (de Javerlhac), Forge D'Ans et Savignac l'Edrier (entre autre)

Nous lui souhaitons bon voyage et une belle réussite dans son entreprise

Pour l'aider, il ne réclame pas d'argent (ce qui est très rare) 

Mais il faut absolument en parler autour de vous et suivre son aventure.

 

Portes ouvertes du 31 août à la forge d'ANS

C'est par un temps magnifique que les adhérents et sympathisants de La Route des canons ont pu découvrir ou redécouvrir les hauts-fourneaux de la FORGE D'ANS avec les commentaires de Patric Chouzenoux et Dominique Marsac grâce à l'ouverture exceptionnelle du site (Merci encore à M.Mme Genevoix de nous l'avoir permis)

Après le déjeuner tiré du sac à la salle des fêtes, arrivait l'heure des conférences

Au programme nous découvrions les seigneurs du village de Sainte Orse qui donnèrent à la Forge d'Ans plusieurs de ses dirigeants comme Jean Festugière et avant lui Jouffre de Lafaille.
Nous vous invitons à découvrir le livre de nos deux conférenciers : 

- La fin d'une seigneurie en Périgord : Sainte-Orse 

- Par Christophe Morand du Puch Denis Chaput-Vigouroux 

Puis nous revenions aux racines de la Forge d'Ans sous Louis XIV avec une présentation de sa création au fil des archives départementales et des instructions de Ponchatrain par Dominique Marsac appuyé par l'historien de la marine maintenant bien connu de nos adhérents, Patrick Villiers

 

Journée PCR à Melle le 14-09-19

Le point fort de cette journée à Melle (79) organisée par nos associations réunie au sein du PCR fut certainement la visite de la mine d'argent des rois francs qui se continua, après le repas de midi, par une balade sur les chemins de la ville jusqu'à son lavoir et un arrêt à l'église St Pierre.

"... L'exploitation des mines s'est déroulée entre le VIIe et le Xe siècle, à l'époque des Rois Francs comme Dagobert, Charlemagne...Le minerai extrait était de la galène argentifère. A partir de celui-ci, les mineurs pouvaient obtenir du plomb et de l'argent. Les recherches archéologiques ont démontré une période d'exploitation s'échelonnant entre 602 et 995 de notre ère. Le plomb servait aussi bien pour la couverture d'édifices que pour les canalisations ou la vaisselle.

L'argent sera destiné à la fabrication de la monnaie. La numismatique qui étudie les pièces de monnaie, montre un monnayage mellois en argent existant entre 768 et 1189..." (source : site des mines)

Pour tout savoir sur les mines de Melle je vous invite fortement à faire comme nous... les visiter !

Ci-dessous : La galène et une pièce d'argent (images site des mines à visiter ici)

Suiviez les activités archéologiques du PCR ici

 

8-19-20 OCTOBRE, Nos associations se rencontrent en Périgord

Ce sont trois jours de rencontres, de visites archéologiques et de gastronomie entre nos associations du PCR qui se sont déroulées en Périgord lors de la visite de nos amis de l'ASPM de Haute-Marne.

C'était d'abord, vendredi-soir,  l'accueil de nos amis de l'ASPM de Haute-Marne lors d'un apéritif à la mairie de Thenon et les mots de bienvenue par Patric Chouzenoux et Dominique Bousquet avant l'installation dans les familles hotes de l'Association de la forge d'Ans et de la route des Canons.

Voyez le superbe site Fontes d'Art auquel participe largement l'ASPM

Dans la journée de samedi, une grande journée de rencontres entre nos associations (ASPM, La Forge d'Ans et la Route des canons, Route des tonneaux et des canons, 3f3M, Cpie) organisée par le PCR et préparée par notre ami Clude Fouillat nous conduisait à la découverte de l'histoire des mines d'or du Jumilhacois.

Après une introduction de la journée archéologique des mines d'or par Claude FOUILLA et Gilbert FAURIE du PCR, c'est Philippe ROUBINET qui a travaillé dans les mines avant leur fermeture qui nous expliquait la géologie de l'or et le fonctionnement de la prospection aurifère.

"... Il a commencé sa carrière en 1983 dans les mines du Bourneix. Après avoir exploré toutes les facettes du métier de mineur au fond de ces galeries, Philippe Roubinet a été affecté au service géologique où il est devenu responsable de la qualité de la production après relevés géologiques et échantillonnages des roches.

Malheureusement, le filon a fini par s’épuiser et la mine a été fermée..." (excideuil.fr/Orpaillage)

C'est ensuite Béatrice CAUUET Chargée de recherche et Archéologue à l'Université Toulouse Jean Jaurès qui nous parlait des fouilles des mines d'or gauloises de la région.

On se rappellera longtemps de sa passion pour ce sujet qu'elle nous a fait partager avec ses regrets qu'éprouvent tous les archéologues faisant des fouilles préventives. Par exemple la découverte sans suite d'une vis d'Archimède utilisée par les gaulois au fond des mines d'or pour épuiser l'eau et permettant ainsi aux mineurs de mieux travailler

Après le repas au Bouëradour

De la Théorie à la pratique :

L'après-midi, Philippe Roubinet nous emmenait pour une séance d'orpaillage et chacun pouvait essayer de trouver quelques minuscules pépites...

Surprise... certains y sont arrivés

L'après-midi se terminait sur le site spectaculaire des restes d'une ancienne mine d'or...

La journée n'était pas finie pour autant...

En effet, nous retrouvions à l'invitation de l'association de La Forge d'Ans et de la route des canons à une conférence à Limeyrat.

Après une introduction sur la fin de la forge par Patric CHOUZENOUX, c'est Madame Pascale LAGAUTERIE qui nous parlait du drame des gens partis en grand nombre vers l'Argentine, depuis la gare de la Bachellerie à la fin du XIXème siècle, après la crise du phylloxéra et la fermeture des forges dupés par des notables transformé en véritables trafiquants d'êtres humains.

La journée se terminait autour d'un verre de vin chaud et de crêpes préparés par notre dynamique secrétaire, Marylène

 

Chevalerie et troubadours à Sainte Orse, le 17 novembre 2019

En ces temps de guerres et de périodes troubles, l'information était souvent propagée par les troubadours dans notre Aquitaine et la chanson de geste était donc aussi un important outil politique pour nos ducs.

De Guillaume de Poitiers, le troubadour, (ou Guilhem de Peitieus en occitan) en passant par Richard Cœur de lion et sa mère, Aliénor d'Aquitaine ; Jean François GAREYTE, Médiateur à l’Agence Culturelle Départementale, nous transportait au cœur des épopées du moyen-âge jusqu'à la veille de la guerre de 100 ans.

L'après-midi, toujours aussi convivial, se terminait en dégustant les crêpes préparées par nos adhérents.

 

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.